Capture My Soul Photography - Marie Montibert

Poésie végétale, la séance couple de M&O

« Poésie végétale, la séance couple de M&O » où l’art de vous soustraire à la réalité pour passer un moment parfait.

J’ai retrouvé Marion et Olivier lors d’une séance engagement dans une ambiance intimiste empreint de poésie végétale. En attendant le grand jour où ils se diront oui, nous avons organisé cette séance photo sur les berges du lac de Gruyère et plus précisément à la plage de Morlon.

Nous avons passé un moment de sérénité, comme soustraits au temps. Bien sûr le cadre bucolique nous a plongés dans une ambiance d’une grande quiétude. Tu connais, cher lecteur, mon goût prononcé pour les beaux espaces. Là encore, j’ai eu la chance de découvrir un endroit magnifique. Mais c’est bien Marion et Olivier qui ont su transmettre à travers mon objectif cette douceur qui les lie. Leur attachement est si palpable que je m’attache immédiatement à ces deux amoureux. Leur étreinte est sincère, elle témoigne d’un amour profond et sans limite.

– Un cadre idyllique, une journée parfaite –

Je ne vous le cacherai pas, nous avons été chanceux. Le temps s’accordait parfaitement à la bonne humeur ambiante, à la sensibilité de Marion et à la tranquillité d’Olivier. Abrités par l’ombre des arbres, la séance se déroule sans anicroche. La tendresse et l’affection que les deux futurs époux éprouvent, les transportent dans un moment où l’amour devient palpable. Je capture cet instant et quand j’y repense, les éclats de rires et le bruit de l’eau me reviennent en mémoire. Dépaysés au bord de la crique de galets, nous nous pensons téléportés dans une calanque de la Mer Méditerranée.

J’ai vraiment hâte d’assister à leur mariage qui sera sans doute placé sous les signes de l’amour et de la tendresse. Mais en attendant si vous désirez vous aussi faire ma connaissance, sur les berges d’un lac ou autour d’un café, n’hésitez pas à me contacter. Que ce soit pour une mini séance, une séance engagement ou pour mariage et elopment, je serai toujours une oreille attentive et un objectif bienveillant.

« Poésie végétale, la séance couple de M&O »

Marie-Montibert_Photo_Seance-Engagement_Morlon-Matin-Plage_1_BLOGMarie-Montibert_Photo_Seance-Engagement_Morlon-Matin-Plage_5_BLOGMarie-Montibert_Photo_Seance-Engagement_Morlon-Matin-Plage_7_BLOGMarie-Montibert_Photo_Seance-Engagement_Morlon-Matin-Plage_10_BLOGMarie-Montibert_Photo_Seance-Engagement_Morlon-Matin-Plage_12_BLOGMarie-Montibert_Photo_Seance-Engagement_Morlon-Matin-Plage_17_BLOGMarie-Montibert_Photo_Seance-Engagement_Morlon-Matin-Plage_34_BLOGMarie-Montibert_Photo_Seance-Engagement_Morlon-Matin-Plage_37_BLOGMarie-Montibert_Photo_Seance-Engagement_Morlon-Matin-Plage_40_BLOGMarie-Montibert_Photo_Seance-Engagement_Morlon-Matin-Plage_48_BLOGMarie-Montibert_Photo_Seance-Engagement_Morlon-Matin-Plage_49_BLOGMarie-Montibert_Photo_Seance-Engagement_Morlon-Matin-Plage_54_BLOGMarie-Montibert_Photo_Seance-Engagement_Morlon-Matin-Plage_56_BLOGMarie-Montibert_Photo_Seance-Engagement_Morlon-Matin-Plage_58_BLOGMarie-Montibert_Photo_Seance-Engagement_Morlon-Matin-Plage_78_BLOGMarie-Montibert_Photo_Seance-Engagement_Morlon-Matin-Plage_82_BLOGMarie-Montibert_Photo_Seance-Engagement_Morlon-Matin-Plage_93_BLOGMarie-Montibert_Photo_Seance-Engagement_Morlon-Matin-Plage_94_BLOGMarie-Montibert_Photo_Seance-Engagement_Morlon-Matin-Plage_98_BLOGMarie-Montibert_Photo_Seance-Engagement_Morlon-Matin-Plage_104_BLOGMarie-Montibert_Photo_Seance-Engagement_Morlon-Matin-Plage_108_BLOGMarie-Montibert_Photo_Seance-Engagement_Morlon-Matin-Plage_121_BLOGMarie-Montibert_Photo_Seance-Engagement_Morlon-Matin-Plage_124_BLOGMarie-Montibert_Photo_Seance-Engagement_Morlon-Matin-Plage_125_BLOGMarie-Montibert_Photo_Seance-Engagement_Morlon-Matin-Plage_128_BLOGMarie-Montibert_Photo_Seance-Engagement_Morlon-Matin-Plage_129_BLOGMarie-Montibert_Photo_Seance-Engagement_Morlon-Matin-Plage_132_BLOGMarie-Montibert_Photo_Seance-Engagement_Morlon-Matin-Plage_137_BLOG

Soyez le premier à commenter cet article
Ecrivez ici votre message...

Votre email ne sera jamais publié ou partagé Champ requis *

Un Mariage Civil à Nyon

« Un mariage Civil à Nyon » c’est l’histoire de Clémence et Roland, rencontrés lors d’une mini-session. Je les remercie encore de m’avoir accordé leur confiance. En septembre dernier, j’ai eu la chance de photographier le mariage civil de Clémence et Roland au sein du Château de Nyon. Un écrin de pierre chargé d’histoire signe le début d’un conte de fée. Et justement, il ne m’en fallait pas plus pour me sentir dans mon élément.

On-Est-Trop-Beau

L’élégance de Clémence dans sa robe fluide, l’éclat de son sourire et la tendresse qui se lit sur le visage de Roland imprègnent cet instant de magie. Le couple se promène dans les jardins, main dans la main, au pied de l’imposante demeure médiévale. La bonne humeur et la légèreté du moment nous transportent hors du temps. Ils pénètrent ensuite dans l’enceinte du château et la féérie continue dans le dédale de galeries romantiques où s’étalent de nombreuses fresques colorées. Puis sous le regard énigmatique du seigneur des lieux, témoin silencieux de ce moment, les deux amants traversent la courtine ombragée.

Quelques instants plus tard, nous nous retrouvons devant l’officier d’état civil et un joyeux comité avec lequel nous célébrons en toute intimité le mariage civil de Clémence et Roland. Entre éclats de rire et émotion, le moment est émouvant et poignant. Puis nous retrouvons l’extérieur pour réaliser quelques photos de groupe. Et en toile de fond, quoi de mieux qu’un lac aux eaux paisibles surmonté d’un ciel bleu ? Et au loin, les montagnes couronnent cette union placée sous le signe du bonheur éternel.

Je quitte à regret cette famille attachante et ces jeunes mariés si beaux. Cet après-midi, aussi bref qu’intense, me laissera un souvenir impérissable. Et ils vécurent heureux pour toujours, entourés des personnes qu’ils chérissent le plus au monde.

Un mariage Civil à Nyon

Marie-Montibert_Photo_Mariage_Civil-Mairie_Nyon-Ete_Classy-Chic-Romantique_1_BLOG(suite…)

Soyez le premier à commenter cet article
Ecrivez ici votre message...

Votre email ne sera jamais publié ou partagé Champ requis *

4 inspirations au Crêt-Bérard

« 4 inspirations au Crêt-Bérard » Être photographe c’est aussi – si j’ose le jeu de mot – flasher sur le travail d’autres créateurs. En passant la porte de la boutique de Michèle, Juin-Juillet située à Bulle, j’ai tout de suite senti de nombreuses affinités naître entre nos deux univers. Michèle m’a notamment confié sa volonté de mettre en avant son travail auprès des futurs mariés. Ainsi elle désire montrer aux fiancés les différents choix qui s’offrent à eux. Au diable les sentiers battus, le lierre et les arômes ! Sur ce point, chers futurs mariés, Michèle vous dévoile des contrées inexplorées à grand renfort de magnifiques bouquets et de décorations raffinées. Par conséquent, une idée en entraînant une autre, et afin de mettre son travail en valeur, il a été décidé d’organiser une séance inspiration dans un lieu qui vous transportera directement en Toscane – enfin, pas tout à fait : Cret-Bérard domine Vevey, tout près du village Puidoux (Riviera vaudoise, Suisse). « 4 inspirations au Crêt-Bérard » c’est l’aventure d’une équipe au cœur d’une demeure paisible et conviviale.

L’inspiration « Beige graphique »

La pièce baigne dans la lumière qui transparaît au travers des hautes fenêtres cintrées. Les chandelles dorées couronnent la table dressée sur laquelle trônent les épis de blé. Le centre de table couleur lin apporte de la douceur. Par ailleurs, la rondeur des verres contrebalance les lignes verticales créant un graphisme élégant et aérien. En somme, l’alliance du beige et des épis donnent naissance à une décoration aux lignes organisées et naturelles.

Marie-Montibert_Inspiration-Juin-Juillet_Theme-Noir-Beige-Graphique_2_BLOGMarie-Montibert_Inspiration-Juin-Juillet_Theme-Noir-Beige-Graphique_46_BLOG

(suite…)

Soyez le premier à commenter cet article
Ecrivez ici votre message...

Votre email ne sera jamais publié ou partagé Champ requis *

Séance Engagement Gold & Colza

« Séance Engagement Gold & Colza » c’est Kelly et Sébastien. Une journée de printemps. Un écrin de verdure isolé dans nos belles montagnes. Un couple aux airs espiègles et terriblement amoureux. De la bonne humeur. De la légèreté aussi.

Voilà tous les éléments sont réunis pour une séance engagement Gold & Colza extraordinaire. Après un confinement difficile, nous regagnons enfin notre liberté et quoi de mieux qu’une forêt luxuriante à la veille d’un été chaud ? A vrai dire, j’aime me retrouver en pleine nature tandis que la vie reprend ses droits avec l’arrivée du printemps. Et bien sûr notre rendez-vous a lieu lors de la fameuse Golden Hour. En effet, j’affectionne ce moment si particulier de la journée où le soleil entame sa descente pour offrir à mon objectif une lumière douce et diffuse.

Ainsi nous pénétrons dans la forêt, à Echallens, un endroit que nos deux futurs mariés chérissent et qu’ils me font découvrir. Rapidement la gaieté prend le pas sur la réserve alors que le soleil joue à cache cache avec les branches nues des arbres et je capture ces quelques baisers volés…

Tandis que les éclats de rire ponctuent cette rencontre, les deux amoureux se retrouvent autour d’un verre de vin à l’apéritif. Vous avez dit décontractés ? Oui et bien mieux encore : détendus ! Parce que nous faisons connaissance, que nous partageons un moment inoubliable où je capture la complicité de ces deux amants. J’ai eu beaucoup de plaisir à prendre part à cette séance dans cet endroit si agréable et tranquille.

Les minutes s’égrènent dans la quiétude du crépuscule. Le soleil couchant baigne nos deux amoureux dans une magnifique lumière dorée et jaune. Les rayons chaleureux affleurent et ils se reflètent sur les fleurs couleur or de Colza. C’est probablement le point culminant de cette séance engagement où la tendresse qui lie ces deux êtres singuliers devient palpable.

J’ai hâte de les retrouver pour partager ce jour si important où ils se diront oui : le 14 août. Kelly et Sébastien, merci mille fois de partager avec nous cette séance engagement.

Et pour conclure, si vous avez-vous aussi envie de partager un moment ensemble au printemps, écrivez-moi ! Si une ballade dans cette belle forêt vous tente, vous trouverez les coordonnées GPS ici.

 

« Séance Engagement Gold & Colza »

Marie-Montibert_Seance-Engagement_Printemps_Echallens_Foret-Champs-Colza-Fleurs_1_BLOGMarie-Montibert_Seance-Engagement_Printemps_Echallens_Foret-Champs-Colza-Fleurs_5_BLOG

(suite…)

Soyez le premier à commenter cet article
Ecrivez ici votre message...

Votre email ne sera jamais publié ou partagé Champ requis *

Wild Desires

« Wild Desires »c’est aussi vous présenter la beauté d’un mariage exotique qui a le pouvoir de vous emmener loin… très loin. A travers les images d’un shooting d’inspiration, rejoins l’ambiance d’un mariage tropical, sauvage et coloré.

Dans ces conditions, les créations réalisées pour ce shooting d’inspiration racontent l’histoire d’une reine qui se marie: Opulence des bijoux, leur couleur or et finalement les diverses pierres rappellent la grandeur du monde royal. Vera porte une magnifique longue robe, près du corps. Marquée par de nombreux détails en dentelle; simples et nobles.Une superbe pièce en accord avec l’inspiration. La table des mariés, le fauteuil orné et l’éclairage à la bougie permettent de créer une ambiance intimiste et privilégiée; hautaine et marquée.

Certainement, vous l’aurez deviné, le végétal est bien sûr au cœur de ce thème. Et pour cause! Direction le Papiliorama, où règne un climat tropical et nous amène dans l’univers fascinant des tropiques. Tu l’auras compris, La végétation y est abondante. Elle est pour cela essentiellement rehaussée par des touches chaudes: rose, rouge, jaune, orange, qui sont amenées par les fleurs et mettent, encore plus, à l’honneur le monde tropical.

Je vous laisse, entre autres, deviner l’enjeu de prendre des photos dans un environnement tropical: c’est-à-dire, 35 degrès et 100% d’humidité. Techniquement parlant, ce shooting s’est avéré compliqué: Tout le matériel a dû être laissé dans la serre pour qu’il s’habitue à l’atmosphère. On ne pouvait pas le ressortir pour éviter de devoir le remettre à température et que les optiques soient couvertes de buée. Et oui, il a fallu se conformer à ce lieu et ces particularités.

Finalement, il semblerait que ces difficultés techniques m’aient surtout aidé à me surpasser. J’ai adoré mettre en avant le travail des prestataires, grâce à ce très beau couple qui a su jouer le jeu durant tout le shooting. Une équipe que je connais et dont je recommande pleinement le travail. Alors si tu désires collaborer avec moi ou l’un de mes partenaires ou si vous avez des questions vous pouvez me contacter ici ou nous retrouver sur les différentes pages Instagram !

WILD DESIRES

Marie-Montibert_Photo-Mariage_Prestataires_Jungle-Exotique-Serres_6Marie-Montibert_Photo-Mariage_Prestataires_Jungle-Exotique-Serres_2

(suite…)

Soyez le premier à commenter cet article
Ecrivez ici votre message...

Votre email ne sera jamais publié ou partagé Champ requis *

Bonne Année 2021 (on espère)

Aime-Festival_Instagram_Blogs_18Je te souhaite tout d’abord la santé et l’amour, le bonheur, de belles perspectives et des horizons infinis, une bonne année 2021. En espérant que 2021 soit ton année, meilleure que 2020, qu’elle nous permette d’effacer les douleurs et aller de l’avant !

Comme je l’avais appelé  au mois de novembre, « COVID OU LE SUICIDE PROFESSIONNEL ET SOCIAL » . Ce sacré virus nous en aura fait voir de toutes les couleurs et nous aura fait énormément souffrir. Comme, je te disais, je suis fière d’avoir réussi à travailler avec acharnement et à garder la tête hors de l’eau. Je te parlais de tous les autres qui galèrent, mais dont on ne parle pas ou très peu…

Je te parlais également de ma crainte pour cette nouvelle année. Le fait de devoir prendre encore plus de mariages pour compenser les pertes de cette année. Mais cela suffira-t-il ? La réalité est telle que cette année a été difficile non seulement d’un point de vue financier, mais également social. Je continue de croire que le contact et le partage sont des moteurs essentiels pour une vie « normale » . L’être humain ne constitue pas uniquement pour moi, mais pour pleins d’autres métiers, la source de revenu principal. Il est également l’essence des interactions sociales.

 

MES ESPOIRS POUR 2021

Alors, j’espère qu’en 2021, nous pourrons rapidement reprendre une vie en communauté et que les mariages et l’amour, l’amitié et le partage sauront être au rendez-vous. J’espère que nous pourrons tous, à nouveau, discuter et partager pour entrevoir positivement cette nouvelle année. Quand je dis, tous, je ne parle pas de la population en général, mais surtout des indépendants. Eux, ils ont eu une année charnière. Ils ont dû se surpasser et faire preuve d’improvisation et d’adaptation plus que jamais.

Tu le sais, les personnes ayant le statut d’indépendant ont particulièrement été affectées par la crise.. Alors certes des aides ont été octroyées, mais si je désire être honnête, j’avoue que cela ne suffit pas. Cela sera peut-être suffisant pour remplir les frigos, mais nullement nos cœurs et notre satisfaction personnelle. Alors je fais appel à toi, je t’invite à soutenir TOUTES les personnes indépendantes comme tu le peux. Par le partage sur les réseaux sociaux, par l’appel à leurs services, par une invitation à un café ou à un verre. Fais leur savoir qu’ils existent aussi et qu’ils sont indispensables pour le bon déroulement de ton quotidien!

Pour cette nouvelle année, je désire t’adresser, dans un premier temps, tous mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année. Dans un deuxième temps, je t’invite à échanger avec ton prochain, échanger sur tout et n’importe quoi, avec ta voisine, le caissier, la serveuse ou encore le coiffeur. Je t’invite également à repenser à ta liste de prestataires pour les différents services auxquels tu peux avoir besoin.

 

MA SOLUTION : LE AIME FESTIVAL J-9 !!!

D’ailleurs, en parlant de prestataires. Avec  Emmanuelle Cavigelli, on a pensé à autre chose. Du jamais vu. on a créé le premier e-salon. C’est le 9 et 10 janvier qu’aura lieu depuis votre canapé l’aimefestival. C’est un évènement 100% digital et 100 % gratuit. Il s’adresse à tous les futurs mariés. Hétero, homo, à 2, à 3 , on s’en fiche, vous êtes les bienvenu.e.s. Cet évènement te permettra de rencontrer 22 passionnés du mariage qui te présenteront leur travail, afin d’être aiguillés pour le jour J. Je t’en parle sur notre page Instagram. Abonne-toi, like et enregistre les posts pour que tu puisses retrouver facilement toutes les informations. Si tu désires avoir d’avantage d’informations, n’hésite pas à les poser ici ou à me contacter directement sur le site internet.

C’est ici que je te quitte, en espérant que mes mots t’auront parlé et qu’ils auront eu un effet sur toi. Il ne s’agit pas seulement de mots en l’air, mais je t’invite réellement à soutenir les commerçants locaux et les indépendants qui ont décidé de suivre leur propre voie et d’aller au bout de leurs rêves !

 

DERNIERS MOTS DE 2020

Alors je te souhaite à nouveau et sincèrement une Bonne Année 2021, en espérant de tout cœur qu’elle sera riche en activités, cette fois-ci hors de nos quatre murs et entourée d’un grand nombre de personnes !

 

Aime-Festival_Instagram_Blogs_1Aime-Festival_Instagram_Blogs_2

 

Aime-Festival_Instagram_Blogs_3Aime-Festival_Instagram_Blogs_4Aime-Festival_Instagram_Blogs_5Aime-Festival_Instagram_Blogs_6Aime-Festival_Instagram_Blogs_7Aime-Festival_Instagram_Blogs_8Aime-Festival_Instagram_Blogs_9Aime-Festival_Instagram_Blogs_10Aime-Festival_Instagram_Blogs_12Aime-Festival_Instagram_Blogs_13Aime-Festival_Instagram_Blogs_14Aime-Festival_Instagram_Blogs_15Aime-Festival_Instagram_Blogs_16Aime-Festival_Instagram_Blogs_17

Soyez le premier à commenter cet article
Ecrivez ici votre message...

Votre email ne sera jamais publié ou partagé Champ requis *

Cozy Winter Wedding

Marie-Montibert_Inspiration-Mariage-Noel_Schilliger-Cavigelli_Or-Rose-Poudré_150_NEW_BLOG

« Cozy Winter Wedding » c’est le charme d’un mariage différent à travers les images d’un shooting d’inspiration. Comme son nom l’indique, je vous emmène vivre un mariage d’hiver au cœur de Zermatt.

Tout d’abord il faut dire que Zermatt est un véritable conte d’hiver aux plaisirs infinis.. Station distinguée et luxueuse de ski où les familles suisses aiment se retrouver chaque année durant l’hiver. Les amoureux aiment y faire leur demande en mariage.  En réalité, nous ne sommes pas allés jusqu’à Zermatt mais vous pourriez vous y méprendre. C’est au Garden Centre Schiliger en réalité, que cette inspiration mariage a eu lieu. Un environnement paisible et hors du temps nous a permis de vivre un instant de partage pour tous les prestataires et de bonheur pour notre couple du jour.

Chaque année à cette époque, le Garden Center fait vibrer l’esprit de Noël, en créant une ambiance magique. Cette année ils ont choisi de miniaturiser Zermatt. Alors, nous sommes instantanément transportés dans les longues soirées d’hiver : Ambiance montagne et chalets en bois. C’est dans cet esprit que toute l’équipe s’est mobilisée pour créer des photos qui rendent hommage au travail du garden centre. Accompagnée de Mehdi, mon collègue vidéaste, je rejoins le reste de l’équipe. Effervescence.

Marie-Montibert_Inspiration-Mariage-Noel_Schilliger-Cavigelli_Or-Rose-Poudré_17_BLOG

(suite…)

Soyez le premier à commenter cet article
Ecrivez ici votre message...

Votre email ne sera jamais publié ou partagé Champ requis *

Séance Engagement A La Montagne

J&J ont choisi de faire leur séance engagement à la montagne, en plein hiver. Alors qu’il y avait de la neige… Pourquoi?

J’avoue que la plupart des séances engagement, ou séance photo de couple se font au printemps, en été, ou bien à l’automne. Mais en hiver, faire des photos ce n’est pas commun. Et surtout ce n’est pas si simple. Même si on choisit toujours un jour où il faut beau, il fait froid… Et quand il fait froid on porte en général un manteau. Sauf que pour les photos porter un manteau n’est pas vraiment sexy, même si je vous l’accorde certains manteaux sont ultra canons! Du coup il faut accepter d’ôter le manteau le temps de quelques photos! Et puis d’autres parts, la végétation est en sommeil. Elle n’est pas luxuriante et épanouie…

Et bien en fait c’est en tout cela que réside l’intérêt de faire sa « séance engagement à la montagne » en plein hiver. Pour commencer tu n’auras jamais les photos de Mr et Mme TOULEMONDE. Et ça c’est un début. Faire ses photos en hiver c’est certes le risque d’attraper un petit refroidissement (et en ces temps covidiens on s’en passe). Mais il y a peu de chances car au fond le froid seul, au soleil ne vous fera pas grand mal. Alors détendez-toi, tu ne risques rien….

Ensuite qu’y a-t-il de plus beau qu’un paysage enneigé? Qu’y a-t-il de plus sauvage? De plus authentique? Honnêtement pour moi il y a peu de choses. Les reflets de l’eau au soleil couchant, un ciel au crépuscule, les rayons du soleil à travers les arbres. Je suis tellement fan que nous avons immortalisé ma grossesse lors d’une séance photo, les pieds dans la neige et le regard perdu dans les flocons. J’ai fini toute nue (ou presque) sous la neige et je n’ai même pas eu froid! Alors tu vois!!!

Et puis il y a le coeur qui parle. Quand tu joues au hockey depuis ta tendre enfance et que tu en as dédié une partie de ta vie, que tu as rencontré l’amour de ta vie sur les bancs de la patinoire, peux-tu me dire de quel élément tu es le plus proche pour réaliser ta séance photo? La neige, la glace… A vrai dire à l’origine, nous avons chercher toutes les patinoires un peu sympa en Suisse Romande. Celles qui étaient ouvertes pour patiner dessus en cet hiver pas si froid que ça… Et malheureusement… nous n’en avons pas trouvé avant l’arrivée du confinement et du covid… Alors nous avons opté au retour de la neige pour la « séance engagement à la montagne » et de profiter des derniers flocons de neige avant le dégel.

Sur ce, je te laisse regarder les photos de leur séance couple et si tu as envie de partir découvrir un nouvel endroit enneigé avec moi! Tu m’écris!

Séance Engagement à la Montagne

Marie-Monbitbert_Seance-Engagement_Hiver-Montagnes-Neige-Hockey_Les-Mosses-La-Lécherette_1_BLOGMarie-Monbitbert_Seance-Engagement_Hiver-Montagnes-Neige-Hockey_Les-Mosses-La-Lécherette_2_BLOGMarie-Monbitbert_Seance-Engagement_Hiver-Montagnes-Neige-Hockey_Les-Mosses-La-Lécherette_7_BLOG(suite…)

Soyez le premier à commenter cet article
Ecrivez ici votre message...

Votre email ne sera jamais publié ou partagé Champ requis *

Novembre – Le COVID ou le suicide professionnel et social

« Novembre – Le COVID ou le suicide professionnel et social » A l’origine, je voulais écrire quelques mots pour rendre les gens attentifs à la situation provoquée par le Covid dans ma newsletter et puis finalement, ces quelques mots sur l’état professionnel et social des gens qui m’entourent en ce mois de Novembre sont devenus des paragraphes et puis une colère à sortir. Alors je la reprends plus succinctement dans ma newsletter mais j’en parle plus librement ici.

 

NOVEMBRE, 

Je te disais le mois dernier que j’étais heureuse et sereine de la direction qu’avait pris ma vie professionnelle ces derniers mois. Je suis fière d’avoir bossé avec acharnement et d’avoir réussi à garder la tête hors de l’eau.

Mais là de suite, j’ai peur. J’ai peur. Pas pour moi. Car je pense que tout ira bien pour moi, même si la situation est borderline. Même si je suis fatiguée de me battre et de devoir gérer confinement après confinement. Je pense avoir les ressources pour m’en sortir.

Non j’ai peur pour les autres. Mes proches. Mes partenaires. Mes fournisseurs. Les proches, collègues et amis de mes proches. Tout m’impacte.

Le COVID a des répercussions que la majorité des gens n’imagine pas. Parce que assis dans son canapé on regarde la télé. Une télé dont les médias relatent ce qu’il y a de pire, vous insuffle une peur irraisonnable, et vous donne encore plus envie de regarder la suite le lendemain. Comme une addiction à une série malsaine.

En oubliant de parler des autres. Les médias oublient de parler ceux qui restent sur le carreau à cause de cette crise sanitaire, de façon directe ou indirecte. On parle de fatigue de compassion pour les soignants. Les soignants… Ils ont un grand rôle dans cette histoire. Oui c’est vrai je ne leur enlève rien. On parle de fatigue mentale dûe au COVID pour les étudiants. Sérieusement? J’ai été étudiante. J’ai bossé comme une dingue pourtant avec 3 heures de transport par jour et j’avais même un job àcôté le weekend, je n’ai jamais été dans cette situation de savoir si j’allais manger à la fin du mois. Je vivais chez mes parents. Et puis au pire on retape une année et c’est fini.  On a parlé des postiers, des professeurs. Pourquoi ne parle-t-on pas des autres? Mais tous les autres? Tous les autres qui galèrent? Et des conséquences indirectes?

 

Novembre – Le COVID ou le suicide professionnel et social

En l’espace de quatre semaines, depuis le début du mois de novembre et l’annonce de nouvelles restrictions, j’ai dû repousser à nouveau un mariage. C’est mon salaire du mois de novembre qui saute et je ne sais pas si je pourrais obtenir quelquechose de l’assurance perte de gains. Et pour être tout à fait honnête 1300.- chf par mois au lieu de 4000.- chf ça ne fait pas lourd. Ca aide et on va pas cracher dessus. Mais le manque à gagner est énorme… Au mois de décembre j’ai un autre mariage et je prie pour qu’il ait lieu, même si je suis résignée…

Et en janvier? Et l’année prochaine? J’ai 17 mariages l’année prochaine dont 7 reports qui ne me permettront pas de prendre de nouveaux couples et donc 7 weekends bloqués pour lesquels je ne pourrai gagner de salaire. Ils couvriront les pertes de 2020. Alors je vais en prendre plus. Peut être 22 ou 23. Mais si 2021 est la copie de 2020, comment vais je faire pour obtenir de quoi vivre? Je développe le services aux artisans et le boudoir thérapeutique. Mais est ce que ce sera suffisant? Je verrai. Je suis fatiguée d’avoir peur depuis des mois, sans voir le bout du tunnel.

A l’origine je voulais vous parler dans cette newsletter de ce que j’ai pu observer autour de moi et au manque d’attention des gens par rapport à cette situation des laisser-pour-comptes des médias. Je te disais que j’avais les ressources pour m’en sortir mais malheureusement ce n’est pas le cas de tous.

Rien que autour de moi, une amie, corde au cou, a dû fermé boutique y perdant son investissement et tout le travail qu’elle a investi pendant 7 ans. Un autre n’en peut plus de gérer les arrêts et les quarantaines de ses 40 employés, les fermetures, les échéances à payer alors que rien ne rentre et tombe en dépression et un père de famille se suicide… et je ne vous parle pas de ces restaurateurs à qui on dit de fermer alors qu’ils ont investi tout ce qu’il leur restait après la première vague – et cela se compte en milliers de francs – pour respecter les normes d’hygiène. Et aujourd’hui nous le savons tous, ils sont fermés et certains pour bien longtemps.

Marie-Montibert_Mariage-Automne_Gruyere-Golf-Romantique-Rose-Nude_818_BLOG

 

Novembre – Le COVID ou le suicide professionnel et social

Voilà ce que le COVID apporte réellement dans nos vies… Elle est là, la réalité. Il est là, le mur dans lequel nous fonçons depuis le mois de mars et cette fameuse décision de mettre à l’arrêt complet tout un pays, tout un continent parce que nos gouvernements diminuent chaque année un peu plus le budget du secteur hospitalier et ne leur donne pas les moyens de faire. Il y a aussi les directeurs de ces centres qui n’ont pas été capables d’apprendre de la première vague de mars, d’en tirer les conséquences nécessaires au bon fonctionnement et d’anticiper la deuxième vague. C’est une fois qu’elle était sur nous tel un tsunami que les hôpitaux ont décidé de créer des lits.

Pourquoi avoir tant attendu avant d’envoyer des malades dans les hôpitaux de Suisse Alémanique qui se tournent les pouces? La Suisse Romande a bien accueillie des français lors de la première vague. C’est cette désorganisation à tous les niveaux qui aujourd’hui met notre économie, nos vies! à l’arrêt. Pour ne pas surcharger des urgences déjà limitées ont met la vie de tous les autres en péril. Et ça on s’en moque. On l’oublie, on n’en parle pas.

 

On ne parle pas de ces aides qui n’aident pas vraiment. De ces chefs d’entreprises qui ne voient pas le bout et qui tombe doucement en dépression. Se suicident. On ne parle pas de ceux qui résignaient décide de déposer le bilan mais pour la fin d’année afin de permettre à leurs employés de se retourner. On ne parle pas de ces entreprises qui se sont investis dans la mise aux normes pour finalement fermer la porte. On ne parle pas de ces entreprises qui ont plus de charges et de factures à payer que d’aides qui rentrent et cela depuis 8 mois! On ne parle de ces chefs d’entreprises qui n’ont droit à rien et ne se versent plus de salaires depuis des mois. On ne parle pas de ces gens qui n’ont plus de revenus, des conséquences sur leur vie.

Déprime, divorce, internement, suicide. On ne parle pas de ceux qui perdent tout. Et en désespoir de cause, s’ôte la leur.

Et ce mur… ce mur transparent qui nous sépare. Ces liens sociaux qui font que j’aime les gens et je leur montre. Que je partage avec eux leur tristesse ou leur joie. Qui font l’essence même des réactions sociales. Entre amis et en famille. Ils nous sont interdits. J’ai vu ma famille 1 semaine en 1 an. Mon fils de 5 ans le vit très mal. Il ne peut pas voir ses grand-parents dont il est si proche, ni sa tante, si son oncle, ni ses arrière-grand-parents, ni son cousin. Je ne peux pas voir les miens non plus comme je le voudrais. Je n’ai pas vu mon neveu plus de 2 fois depuis sa naissance en septembre 2019. Facetime c’est bien mais ça ne fait pas tout.

Le contact. Le partage. C’est si important. C’est inhérent à qui je suis.Alors ce mur transparent qui nous sépare. Ce mur invisible qui me détruit. Qui nous détruit tous quand allons-nous décider de le faire sauter. Je préfère mourir demain mais mourir entourée de ma famille que de mourir dans 10-20 ans et d’avoir passé ma vie seule.

Il faut que ça change et maintenant. Avant que nous tombions tous. Que les entreprises ferments les unes après les autres, que les chiffres du chômage n’augmentent. Avant que nous perdions le peu d’humanité qu’il nous reste. Il faut dire STOP! pas au COVID car c’est impossible, et nous allons devoir vivre avec, mais STOP à cette façon de la gérer. A cette façon de la vivre.

 

Novembre – Le COVID ou le suicide professionnel et social

Ici en Suisse, nous sommes chanceux. Seuls les évènements et les restaurateurs / bars sont en berne. Notre vie n’est que peu bouleversée. Ma vie professionnelle l’est. Mais je comprends et j’accepte. Un mariage est un cluster potentiel. J’accepte pour le moment. Mais il faudra rapidement se rendre à l’évidence que les mariages sont aussi nécessaires au bonheur des gens et d’une population. Les évènements familiaux heureux sont nécessaires à notre survie. S’il n’y a pas de joie. Il n’y a pas d’espoir et sans espoir il n’y a plus rien. J’accepte. J’accepte parce que pour le moment c’est financièrement gérable.

Par contre je ne comprends pas pourquoi les restaurateurs et les bars ont interdiction formelle d’ouvrir. Ils ont respecté ce que  le gouvernement leur avait demandé. Ils servent à table. Même les bars se sont adaptés pour supprimer les personnes debout en groupe, incontrôlables. Et puis c’est pas la Saint-Patrick tous les jours non plus! Pour être allée au restaurant avant cette nouvelle vague, je ne me suis pas sentie en danger. Au contraire, je me sentais en sécurité. Plus en sécurité que lors que je vais faire des courses au supermarché et que les gens me rentrent dedans. Alors il faut que les restaurateurs ré-ouvrent. Il le faut car ils sont le premier employeur de la Suisse, de la France aussi et que si ils coulent c’est notre économie qui va couler avec eux!

Chère France de mon enfance, je suis bien loin de vous. Et c’est peut être ce qui me sauve ici en Suisse. Ce pays d’accueil qui m’a offert un nouveau départ. Depuis la Suisse je vois. Je vois que l’on restreint vos libertés et que vous ne dites rien. Vous haussez les épaules. Vous vous dites ça va passer, c’est pas grave. Jusqu’au jour où le non-retour sera dépassé. Jusqu’au jour où vous n’aurez plus rien. Savez-vous comment a commencé la seconde guerre mondiale? Par le même couvre-feu que celui du mois d’octobre. Je ne veux pas dire qu’il y aura une nouvelle guerre. Je veux juste dire que les comportements humains à partir de là se sont effondrés. Restrictions de vie,  économie explosée, gouvernement de fantoche, survivre, juste survivre. La suite vous la connaissez. A différents niveaux, différents moyens, à différents outils que nous réserve notre avenir?

Chers tous, cher-e toi qui me lit, surtout prend le temps de parler avec tes proches. Surtout si il sont une entreprise, Surtout si ils ont des employés. Surtout si leur business est impacté. Surtout si ils sont au chômage technique et se retrouve confiner chez eux. Surtout si ils sont au chômage tout court parce qu’ils ont perdu leur travail à cause du COVID. Surtout si ils perdent du revenu. Surtout si ils ont des soucis de couple. Surtout surtout si ils se séparent de leur conjoint à cause de la situation ou pas. LE COVID génère une situation inédite. Mais elle n’est qu’un exhausteur, à tous les niveaux. Prend le temps pour eux de les épauler et de les écouter. Tu seras peut être la personne qui va leur sauver la vie.

Le constat est là. Je connais plus de monde physiquement et professionnellement ébranlés par la crise sanitaire que de gens qui on vraiment pâtit du COVID. « De légers symptômes », « pas plus qu’une grippe », « rien de bien méchant », « rien du tout » et puis il y a les personnes à risque, majoritairement déjà malades, affaiblies et âgées. Et les évènements risqués comme les mariages et autres salons. Alors oui protégeons ces personnes en investissant financièrement autour d’eux pour créer un cordon de sécurité efficace. En payant des soignants qui iront à leur domicile. Les médicaments. En dédommageant les employeurs. En dédommageant ceux qui n’ont pas d’autres choix que d’attendre comme mes collègues et moi.

Mais protégeons aussi les autres. tous les autres en leur donnant la liberté de travailler et de faire perdurer une économie fragile. Tôt pou tard cette argent sera dépensé, soit maintenant pour être efficace, soit demain pour les chômeurs et les arrêts maladies longues durées… Un argent provenant d’une dette qui ne sera pas remboursée. Hop… Effacée! Incroyable! Alors pourquoi s’embeter?

Novembre – Le COVID ou le suicide professionnel et social

On ne parle pas de tout ça. On le murmure entre nous. Avec cette personne. L’air presque honteux. Moi j’en parle. j’en parle depuis Mars. Mais les gens n’étaient pas prêts à écouter. Maintenant les gens commencent à comprendre. Tu commences à comprendre. Si je ne parle pas aujourd’hui de cette colère et de ce que je ressens, de cette injustice croissante, je m’en voudrais. Alors je le fais pas aujourd’hui et je ne pourrai pas me reprocher de n’avoir rien dit ou rien fait. Je veux pouvoir dire sans être hypocrite, t’as rien fait! Comme dit Zazie, « J’étais la pour compter les morts, J’étais la et je n’ai rien fait, Et je n’ai rien fait, J’étais-la pourtant, J’étais la et je n’ai rien fait. » Et ça je ne le veux. J’ai peur. Pour mes proches. Pour mes ceux de mes proches. Pour les gens.

Alors je fais à mon niveau. Je l’écris, je fais parler, j’espère. Parler c’est avancer. C’est solutionner. Alors chaque parole que tu prononceras pour sauver ton voisin en amènera une autre, jusqu’au jour où le murmure sera une voix commune et que le murmure se fera entendre.

Ce n’est sans doute pas l’endroit. Mais je ne savais pas où aller l’écrire alors ce sera ici. Et si ça ne vous plait pas ce n’est pas grave. C’est qu’au moins vous aurez lu! Alors toi, tu vas faire quoi?

Marie-Montibert_Photo_Mariage-Automne_Chateau-Vaulruz_Romantic-Jeux_154

Ecrivez ici votre message...

Votre email ne sera jamais publié ou partagé Champ requis *

Un boda en Madrid

« Un Boda En Madrid » c’est le mariage pas comme les autres d’un homme et d’une femme, expatriés à Madrid pour quelques années. Je ne vous parlerai pas de leur vie car de par son statut à lui, je n’en ai pas vraiment le droit, mais je vous parlerai des conditions du mariage. Ce mariage a été un vrai challenge. J’ai du m’adapter plus que jamais aux conditions et me renouveler. Aller chercher en moi des solutions pour obtenir la meilleure qualité possible a été mon leitmotiv de la journée. Je replace le contexte…

 

CONTEXTE

Début novembre dans la campagne madrilène (Au Sud-Est de la capitale d’Espagne) di côté de Cuenca pour ceux qui connaissent, me voilà au volant de ma petite voiture débarquant dans une sorte d’Hacienda Auberge pour retrouver mes petits mariés! Ahhh.. L’Espagne! Ce que j’aime ce pays! Sauf que ce weekend-là, la météo espagnole avait décidé de ne pas me faciliter la tâche.

Les mariés m’avaient prévenue, les logements étaient assez « anciens » et sombre. J’avais prévu des lumières au cas où! Et heureusement car le matin du mariage, il aurait été difficile de faire plus maussade : pluie, nuages épais et faible luminosité. Les chambres toutes de bois vernis revêtus n’arrangeaient rien. Il y avait heureusement de la lumière dans les chambres… mais malheur je me rends compte dès les premières photos que la lumière halogène, qui n’est pas une lumière stable, ne me permet pas de garantir un résultat cohérent…

La cérémonie qui devait se dérouler en extérieur se déroule en intérieur dans la véranda pour finir où une vilaine ombre portée vient m’enquiquiner en voilant une partie de la tête de mes mariés! Le planning prend du retard.

La lumière fait place à la pénombre très rapidement et le soir tombe plus vite que prévu. Les champs d’oliviers repérés la veille sont trempés et nous empêchent l’accès…. Voilà autant de raison qui peuvent rendre parfois mon travail compliqué. Autant d’obstacles que je dois dépasser pour obtenir la satisfaction de mes mariés qui m’importe tant.

Marie-Montibert_Mariage-Destination-Madrid_Cuenca-Militaire-Boheme-Hiver1-2_BLOG

(suite…)

Soyez le premier à commenter cet article
Ecrivez ici votre message...

Votre email ne sera jamais publié ou partagé Champ requis *

Menu